top of page

LA TIP

La thérapie interpersonnelle

qu’est-ce que c’est ?

La TIP est une psychothérapie limitée dans le temps qui a initialement été développée par Gerald KLERMAN dans le cadre de la recherche sur le traitement de la dépression de l’adulte dans les années 1970. 

Cette approche repose essentiellement sur le postulat que les troubles psychiatriques comme la dépression, bien que multifactoriels, surviennent généralement dans un contexte social et interpersonnel particuliers. 

Il a identifié 4 domaines problématiques fortement corrélés à la dépression : 

  1. Conflits interpersonnels, 

  2. Deuils (décès d’un proche), 

  3. Déficits interpersonnels (isolement social),

  4. Changement de statut social (mariage, rupture sentimentale, chômage…). 

 

Ces domaines problématiques seront l’objet de la thérapie, qui est fondée sur la théorie de l’attachement telle que conceptualisée par John BOWLBY, comme un lien affectif nécessitant des interactions réciproques entre un individu et sa figure d’attachement.

 

Ainsi, l’objectif de cette approche consiste à amener le patient à : 

• comprendre de quelle façon l’apparition et la variation de l’intensité de ses symptômes dépressifs sont reliés à ce qui se passe dans sa vie.

• trouver des moyens de résoudre ses difficultés relationnelles, démarche qui procure un soulagement des symptômes dépressifs.

En thérapie interpersonnelle le praticien s’appuie sur un certain nombre de techniques notamment l’analyse de la communication et la régulation émotionnelle.

La TIP se distingue ainsi des thérapies cognitives et comportementales (TCC) en se concentrant sur les interactions et les modalités relationnelles, plutôt que sur les cognitions erronées ou dysfonctionnelles.

 

Déroulée d’une TIP :

C’est une thérapie brève se déroulant sur une durée de trois à quatre mois.

Elle comporte 12 à 16 séances, structurées en trois phases : phase initiale, intermédiaire et finale. La durée des séances varie de 45 min à 1 h, à raison d’une séance par semaine.

Le contenu des séances concerne les aspects de vie actuels du patient. Les éléments de vie antérieurs sont abordés uniquement pour identifier

des types d’interactions répétitifs.

L’approche débute par l’établissement du diagnostic de l’épisode dépressif. Le thérapeute informe ensuite la personne sur la psychoéducation de la dépression : les symptômes de la dépression, la prévalence, l’évolution et le pronostic de la maladie

ainsi que sur les possibilités thérapeutiques.

L’inventaire interpersonnel permet d’évaluer les relations

signifiantes pour le fonctionnement social de la personne. 

Cette double évaluation va déterminer le principal domaine problématique qui, dans la vie de la personne, apparaît le plus étroitement lié à l’apparition de sa dépression.

bottom of page